Fiabilité Renault Espace, rappel Renault Espace

Renault Espace II (92 a 96) fiabilité

Fiabilité Espace II

Contrairement à toute attente et malgré les énormes progrès accomplis par Renault depuis déjà plusieurs années dans le domaine de la qualité et de la fiabilité, l'Espace seconde génération n'a pas bénéficié, lors de sa sortie en 1991, d'une aussi bonne fiabilité que son devancier. Heureusement ces petits défauts de jeunesses ont été progressivement résorbés durant les millésimes 1992 et 1993.
- Moteur 2.1 l turbo-diesel : certains cas de fuite d'huile (joint de culasse et carter inférieur) à partir de 70.000 km.
- Boîte de vitesse : fuites assez fréquentes et quelques problèmes de roulements.
- Direction : couinements de l'assistance.
- Amortisseurs : claquements du train avant et usure prématurée des amortisseurs arrière dès 20.000 km (en général changés sous garantie).
- Freins arrière : tambours grinçants, problème de réglages et de répartition.
- Climatisation : nombreuses défaillances (bruits, fuites, dysfonctionnements).
- Essuie-glaces : desserrage, pannes et moteur bruyant.
- Finition / montage : hayon arrière (poignée se cassant); bris de pare-brise ou décollement du joint; quelques garnitures intérieures baladeuses.
Fiabilité Espace III

La qualité de fabrication est en net progrès par rapport aux modèles de la génération précédente. Le procédé de fabrication reste original (carrosserie synthétique sur armature métallique galvanisée) mais bien contrôlé. Les mécaniques sont éprouvées mais connaissent quelques petits soucis chroniques. L’assemblage intérieur et les finitions connaissent de nombreux dysfonctionnements.
- Poignées d’ouverture des portes ne fonctionnant pas bien sur certains modèles.
- Faux contact dans le circuit des feux stop.
- Moteur 2,2 l dT : fuite d’huile au niveau du joint spi du vilebrequin; rupture sur certaines autos des Durits de gazole; forte consommation d’huile en début de vie du moteur, sans conséquences à priori.
- Passage des deux derniers rapports difficile sur certains modèles.
- Broutements au démarrage.
- Mauvais contact au niveau de la batterie entraînant son affaiblissement.
- Bruits dans le train avant liés au desserrage des éléments de suspension.
- Usure rapide, sur certains modèles, des amortisseurs arrières.
- Corrosion rapide du silencieux d’échappement de certains modèles à moteur essence.
- Dysfonctionnement du verrouillage centralisé.
- Fuite du liquide de chauffage.
- Jauge à essence parfois fantaisiste et allumant le voyant de réserve trop tard.
- Allumage intempestif du voyant d’Airbag.
- Autoradio ne parvenant pas à bien capter les stations ou émettant des bruits.
- Ouvrants en plastique de qualité moyenne et pouvant se déformer.

Annonces

 

 

auto-occasion.fr