Essai Renault Clio (avant 03 1998) versions

Clio 1.2 RL/Chipie

Version de base, la Clio 1,2 l RL ne brille guère par son équipement. Il est en effet réduit à la portion congrue. Mais, étant donné la vocation utilitaire de la belle, cela suffit. Après tout, avec ses 50 ou 60 ch selon les millésimes et les moteurs présents sous le capot, on sait bien qu’il ne s’agit pas d’un foudre de guerre. Au contraire, elle fait dans l’économie aussi bien à l’achat qu’à l’usage ou encore à l’entretien bien qu’il faille constater une légère tendance à la gourmandise du point de vue carburant. Cette version dépouillée suffit en fait largement comme voiture pour aller faire les courses ou encore se rendre d’un point de la ville à un autre. Elle le fait avec beaucoup de bonne volonté et dans un confort réel. Une auto simple et facile d’utilisation donc, qui vous donnera de grandes satisfaction, y compris si vous vous aventurez sur route.

Clio 1.4 RT

Avec son moteur plus puissant, cette version peut affronter tous les types de terrains, y compris l’autoroute. Elle y est à l’aise même si les reprises sont un peu molles au-delà des 120 km/h. La vivacité en dessous est très plaisante, ce qui permet de conduire en toute sérénité. Le confort est toujours aussi bon, de même que l’ambiance à bord; d’autant plus avec ce niveau de finition haut-de-gamme, qui comprend une sellerie velours, la direction assistée, les vitres électriques... Bref, entre ce moteur sympa et vif et qui ne consomme pas trop, son bon confort et son équipement complet, cette version de Clio a vraiment tout d’une grande... Pour le prix d’une petite. Attention toutefois : cette version 1,4 l RT a été assez peu diffusée. Il faut donc être patient et ouvrir l’œil avant de la dénicher.

Renault Clio (avant 03 1998)

Clio 1.8 Baccara

C’est la R5 qui, la première, a inauguré la formule Baccara, faisant ainsi d’une voiture urbaine une mini berline de luxe. Renault a continué avec la Clio, cette dernière franchissant même un cran en matière de qualité perçue et de finition. Avec la Clio Baccara, c’est le luxe à tous les étages : intérieur cuir, climatisation, peinture métallisée, jantes en alliage... La Clio Baccara à boîte mécanique est équipée du moteur 1,8 l qui procure des performances honorables. Sa douceur et son bien être à bord en font une auto très agréable quelles que soient les conditions dans lesquelles ont l’utilise. Attention toutefois, seules les dernières versions de Baccara à boîte auto sont équipées du moteur 1,8 l; les autres doivent se contenter de l’ancien 1,3 l, nettement moins performant et surtout nettement moins agréable. Par contre, ce dernier se montre moins gourmand en ville et peut représenter un alternative urbaine intéressante et économique.

Renault Clio (avant 03 1998)

Clio Williams

D’abord née sous le nom 16 S, la version ultra sportive a ensuite évoluée en Williams, faisant ainsi référence à la formule 1. Outre sa livrée bleue et ses jantes spécifiques, la Williams affirme encore un peu plus son caractère sportif que la 16 S par des suspensions légèrement modifiées et un moteur encore plus puissant : 150 ch. Ce qui permet, en regard du faible poids de la bête de disposer d’une auto aux performances époustouflantes. Les petites routes de campagne sont son terrain de prédilection. Là, sa puissance mais aussi et surtout sa précision de conduite en font un jouet extraordinaire. Alors bien sûr, ce très bon comportement routier se fait au détriment du confort, qui est nettement plus ferme que sur les autres versions de Clio. Mais ce n’est pas ce que l’on recherche réellement avec ce genre de voiture. Les conducteurs les plus sportifs prendront un réel plaisir à la pousser à la limite, ce qu’elle fera volontiers et sans traîtrise. Attention avant l’achat : les Clio 16 S et Williams nécessitent quelques égards à froid et doivent être très bien entretenues. Ce qui n’est pas toujours le cas.

Annonces

 

 

auto-occasion.fr